Atrophie progressive de la rétine du Spitz des wisigoths


Photo illustrative, ce chien n’est pas malade

Progressive retinal atrophy, Swedish vallhund.

·         Dégénérescence progressive des photorécepteurs de la rétine entraînant une cécité.

#SYSTÈME VISUEL

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

  • A-E
  • F-J
  • K-O
  • P-T
  • U-Z

Suspicion

Spitz des wisigoths jeune adulte, en moyenne 6 ans, présentant des troubles de la vision.

Fréquence

Fréquent.
Prévalence estimée à 35 %.

Signes cliniques

• Héméralopie allant jusqu’à la cécité nocturne.
• Puis des troubles de la vision diurne apparaissent.
• En fin d’évolution la cécité peut être totale.
• Changement de comportement du chien : le chien est moins à l’aise dans le noir. Il attend que le propriétaire allume la lumière pour évoluer dans son environnement.

Méthodes de diagnostics

1. Signes cliniques : évaluation de la cécité grâce aux tests de réponse à la menace et aux réflexes pupillaires.
2. Examen ophtalmologique indirect :
• Avant l’apparition des signes cliniques, on observe des taches multifocales de couleur anormale, rouge ou marron. Chez certains chiens la maladie n’évoluera pas plus.
• Puis un amincissement multifocal de la rétine en périphérie de la zone tapétale s’étendant ensuite à toute la zone.
• Enfin un amincissement de toute la zone tapétale.
3. Électrorétinographie.

Diagnostic différentiel

• Hypoplasie congénitale du nerf optique.
• Névrite.
• Encéphalite.

Pronostics

Le pronostic vital est bon. Le pronostic pour l’œil est très variable, il peut aller d’une absence de signes cliniques à une cécité totale.
• L’environnement semble avoir une importance sur l’évolution de la maladie.

Traitements

Absence de traitement

Tableau génétique

Transmission

Transmission héréditaire démontrée

Mode de transmission

Autosomique récessif

Le gène muté et sa mutation

• Tous les chiens affectés ont en commun un haplotype de 6,1 mégabases situé sur le chromosome 17. Chez ces chiens le gène MERTK (Tyrosine-protein Kinase Mer Precursor) est surexprimé.

Possibilité d'un test ADN

Oui

Conseil aux éleveurs

·         Ne pas mettre à la reproduction les animaux atteints ni les reproducteurs ayant engendré un chien atteint.