Dysplasie de la rétine avec persistance du vitré primaire hyperplasique

Retinal dysplasia with persitent hyperplasic primary vitreous.

• Anomalie de différenciation de la tunique interne, nerveuse de l’œil. • La dysplasie de la rétine est généralisée et est souvent associée avec un non-attachement ou un détachement de la rétine. • Chez le Schnauzer nain, la dysplasie rétinienne est souvent associée à la persistance du vitré primaire hyperplasique. Cette dernière est une anomalie du développement et de l’involution du vitré primaire. Le vitré primitif est la masse gélatineuse qui emplit la cavité située dans la vésicule optique.

#SYSTÈME VISUEL

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

  • A-E
  • F-J
  • K-O
  • P-T
  • U-Z

Suspicion

Chiot Schnauzer nain présentant une cécité.

Fréquence

Peu fréquent.

Signes cliniques

• Atteinte bilatérale ou unilatérale.
• Signes cliniques dues à la dysplasie de la rétine généralisée entraînant :
o Cécité.
o Hyphéma.
o Cataracte.
• Signes cliniques dus à la persistance du vitré primaire hyperplasique :
o Masses blanches dans le canal de Cloquet.
o Anneau central blanc postérieur au cristallin.

Méthodes de diagnostics

1. Signes cliniques.
2. Examen ophtalmologique : amincissement de la rétine.

Diagnostic différentiel

• Dysplasie de la rétine causée par un virus ou une toxine.

Pronostics

Le pronostic vital n’est pas engagé.
Le pronostic pour la vue du chien est variable en fonction de l’atteinte uni ou bilatérale et de la possible apparition de complication comme la cataracte.

Traitements

Absence de traitement

Transmission

Transmission héréditaire démontrée

Mode de transmission

Autosomique récessif

Le gène muté et sa mutation

• La mutation responsable de la maladie n’a pas encore été identifiée.

Possibilité d'un test ADN

Non

Conseil aux éleveurs

• Ne pas faire reproduire les chiens atteints ni les reproducteurs ayant engendré un chiot atteint.