Ectropion de la paupière inférieure

Ectropion.

• Retournement de la paupière vers l’extérieur par rapport au globe oculaire laissant apparaitre les glandes tarsales. L’ectropion concerne le plus souvent la paupière inférieure. • Souvent associée à une ouverture palpébrale trop grande et à une paupière qui n’est pas accolée au globe oculaire. • Cette maladie est parfois recherchée et figure comme un défaut dans les standards de certaines races.

#SYSTÈME VISUEL

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

Chien d’une race prédisposée présentant un retournement de sa paupière inférieure laissant apparaitre la conjonctive et les glandes tarsales.

Fréquence

Très fréquent.

Signes cliniques

• La paupière inférieure n’est plus accolée à l’œil, elle est éversée.
• La conjonctive et les glandes tarsales de la paupière inférieure sont apparentes :
o La conjonctive est rouge et œdématiée ;
o Conjonctivite chronique et purulente dans les cas les plus sévères.
• Irritation de la cornée pouvant diminuer l’acuité visuelle dans les cas graves.
• Ouverture palpébrale augmentée.
• Légère énophtalmie.

Méthodes de diagnostics

1.      Signes cliniques.

Diagnostic différentiel

• Ouverture palpébrale trop grande.
• Syndrome de Claude-Bernard-Horner.
• Microphtalmie.

Pronostics

Bon si l’ectropion est léger ou après une chirurgie s’il est plus important.

Traitements

Traitement chirurgical.

Transmission

Prédisposition raciale.

Mode de transmission

• Sûrement de nature polygénique. La présence d’un gène majeur est discutée.

Le gène muté et sa mutation
Possibilité d'un test ADN

Non

Conseil aux éleveurs

• Décision de mise la reproduction laissée à l’expertise de l’éleveur.