Gangliosidose GM1

GM1-gangliosidosis, Norman-Landing disease

aussi appelée Maladie de Norman-Landing

#SYSTÈME VISUEL #SYSTÈME NERVEUX #SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE #SYSTÈME LYMPHATIQUE #SYSTÈME HÉMATOPOÏÉTIQUE #SYSTÈME IMMUNITAIRE #SYSTÈME ENDOCRINIEN #SYSTÈME DIGESTIF #SYSTÈME CUTANÉ #SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

  • A-E
  • F-J
  • K-O
  • P-T
  • U-Z

Fréquence

Signes cliniques

• Ataxie cérébelleuse généralisée, avec hypermétrie des membres antérieurs.
• Tremblements intentionnels de la tête.
• Déficits proprioceptifs.
• Hypertonie musculaire spastique limitée initialement aux membres puis évoluant vers la généralisation.
• Boiteries intermittentes.
• Nystagmus.
• Opacification cornéenne bilatérale.
• Troubles de la vision.
• Hypersensibilité aux stimuli extérieurs.
• Troubles du comportement : émotivité exacerbée, agressivité.
• Incapacité à marcher et à se lever avant 10 mois d’âge.
• Perte de poids et léthargie en fin d’évolution.

Méthodes de diagnostics

1. Épidémiologie et clinique.
2. Imagerie en coupes par résonance magnétique de l’encéphale : hyperintensité diffuse de la substance blanche de l’encéphale en séquence T2, visible dès 2 mois. Atrophie progressive de l’encéphale à partir de 9 mois.
3. Frottis sanguin : vacuolisation de 30 à 50% des lymphocytes circulants.
4. Analyse du liquide cérébro-spinal : concentration en gangliosides GM1 plus élevée que chez les chiens sains et augmentant au fil du temps.
5. Histologie sur biopsie de nombreux tissus (foie, rein, rate, nœuds lymphatiques…) : nombreuses vacuoles intra-cytoplasmiques contenant un matériel amorphe granuleux retrouvées au sein de nombreux types cellulaires.
6. Mesure de l’activité de la galactosidase β sur biopsie hépatique.
7. Test génétique (si disponible pour la race considérée).
8. Histologie post mortem : élargissement des neurones de l’encéphale, de la moelle épinière et des ganglions nerveux périphériques par un matériel granuleux et de nombreuses vacuoles intra-cytoplasmiques prenant la coloration à l’acide périodique de Schiff (PAS). Signes de troubles de la myélinisation et d’astrocytose.

Pronostics

Mauvais. En général, les chiens atteints meurent ou sont euthanasiés avant 15 mois.

Traitements

Absence de traitement spécifique.

Transmission

Transmission héréditaire démontrée.

Mode de transmission

• Transmission héréditaire autosomique récessive démontrée chez le Shiba, le Chien d’Eau Portugais et l’Alaskan Husky.

• Mode de transmission non connu pour les autres races.

Le gène muté et sa mutation

• Locus : gène GLB1 (Galactosidase Beta 1) porté par le chromosome 23.
• Mutation :
o Chez le Shiba : c.1647delC, au niveau de l’exon 15 du gène.
o Chez le Chien d’Eau Portugais : c.200G>A.
o Chez l’Alaskan Husky : c.1688_1706dup19bp, au niveau de l’exon 15 du gène.

Possibilité d'un test ADN

Oui.

Conseil aux éleveurs

• Écarter les animaux atteints de la reproduction, dépister par test ADN les reproducteurs et proscrire les accouplements entre hétérozygotes (porteurs sains).
• Pour les races sans test ADN : écarter de la reproduction les atteints et leurs apparentés directs.