Glaucome primaire à angle ouvert


Photo illustrative, ce chien n’est pas malade

Primary open angle glaucoma

• La pression intraoculaire augmente entraînant des lésions irréversibles du nerf optique conduisant à la cécité. • Le glaucome est dit à angle ouvert lorsqu’il est causé par un défaut d’écoulement de l’humeur aqueuse par perturbation de la perméabilité du trabeculum. L’augmentation de pression entraîne une fermeture progressive de la fente ciliaire.

#SYSTÈME VISUEL

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

Chien d’une race prédisposée, jeune adulte, présentant une rougeur oculaire pouvant être associée à une buphtalmie.

Fréquence

Très rare

Signes cliniques

• Atteinte bilatérale.
• Buphtalmie.
• Rougeur oculaire avec congestion des vaisseaux épiscléraux.
• Œdème de la cornée.
• Présence de stries de Haab ou vergetures de la membrane de Descemet correspondant à des lignes de ruptures de la membrane de Descemet.
• Dégénérescence de la cornée qui se pigmente, se néovascularise et peut s’ulcérer.
• Mydriase.
• La vue diminue et évolue jusqu’à la cécité.
• Douleur oculaire.
• La pression intraoculaire commence à augmenter entre l’âge de 8 et 16 mois. Le plus souvent le diagnostic se fait vers l’âge de 5 ans.

Méthodes de diagnostics

1. Signes cliniques.
2. Examen ophtalmologique.
3. Mesure de la pression intraoculaire à l’aide d’un tonomètre.
4. Examen gonioscopique afin d’identifier le type de glaucome.

Diagnostic différentiel

• Glaucome secondaire.

Pronostics

Le pronostic vital n’est pas engagé.
Le pronostic pour l’œil est sombre : à terme le chien sera aveugle et l’œil restera douloureux.

Traitements

Absence de traitement

Tableau génétique

Transmission

Transmission héréditaire démontrée

Mode de transmission

Autosomique récessif

Le gène muté et sa mutation

o Pour le Beagle : mutation faux-sens par substitution (Gly661Arg) dans le gène ADAMTS10 (A Disintegrin-Like And Metalloprotease With Thrombospondin Type 1 Motif, 10) porté par le chromosome 20.
o Pour le Chien d’élan norvégien : mutation faux-sens par substitution (Ala387Thr) dans le gène ADAMTS10 porté par le chromosome 20.
o Pour le Basset Hound et pour le Petit griffon vendéen : délétion de 19 paires de bases de l’exon 12 du gène ADAMTS17 (A Disintegrin-Like And Metalloprotease With Thrombospondin Type 1 Motif, 17).
o Pour le Basset fauve de Bretagne : mutation faux-sens (Gly519Ser) dans l’exon 11 du gène ADAMTS17.

Possibilité d'un test ADN

Oui pour le Beagle.

Conseil aux éleveurs

• La mise à la reproduction des chiens atteints est à proscrire.
• Reproduction possible des hétérozygotes mais uniquement avec des homozygotes sains et dépistage des chiots afin d’identifier les hétérozygotes.