Lagophtalmie raciale

Lagophtalmos.

·         Incapacité à fermer totalement les paupières. En cas de lagophtalmie l’œil et notamment la cornée ne sont plus correctement protégés et hydratés par les paupières. Chez les races prédisposées, les paupières ne sont pas en mesure de se fermer complètement car les yeux sont trop proéminants dans ces races.

#SYSTÈME VISUEL

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

Chien adulte (en moyenne 6 ans) d’une race prédisposée ayant des difficultés à fermer totalement ses paupières.

Fréquence

Très fréquent.

Signes cliniques

• Signes cliniques dus à la déshydratation de la cornée entraînant une kératite :
o Œdème de la cornée,
o Vascularisation de la cornée,
o Pigmentation de la cornée,
o Des ulcères cornéens chroniques et récidivants peuvent survenir.
• Incapacité à fermer totalement ses paupières.

Méthodes de diagnostics

1. Signes cliniques.
2. Classement de la lagophtalmie en trois stades en testant :
a. Le réflexe palpébral,
b. Pendant le sommeil, l’évaluation de la fermeture des paupières (questionner le propriétaire).
c. L’évaluation de l’ouverture maximale que l’examinateur peut provoquer : pour cela on évalue si le globe oculaire se luxe facilement.

Diagnostic différentiel

1. Atteinte du nerf facial qui entraîne une paralysie du muscle orbitaire de l’œil et donc la lagophtalmie paralytique.
2. Toutes les lagophtalmies mécaniques secondaires à des affections : exophtalmie, buphtalmie d’un glaucome, pseudokératocône d’un énorme œdème cornéen.

Pronostics

Bon. La lagophtalmie raciale peut être très bien supportée par bon nombre d’animaux, durant toute leur vie, sans affection cornéenne secondaire.
Lorsque la lagophtalmie entraîne une gêne fonctionnelle un traitement chirurgical peut être nécessaire.

Traitements

Traitement chirurgical.

Transmission

• Prédisposition raciale.

Mode de transmission
Le gène muté et sa mutation
Possibilité d'un test ADN

Non

Conseil aux éleveurs

·         Décision de mise la reproduction laissée à l’expertise de l’éleveur : la mise à la reproduction des chiens ayant une lagophtalmie raciale de stade III doit être limitée.