Luxation congénitale du coude


Photo illustrative, ce chien n’est pas malade

Elbow luxation

aussi appelée Subluxation du coude, Dislocation du coude, Dysplasie de type II

Déformation souvent bilatérale des surfaces articulaires des extrémités proximales du radius et de l’ulna, accompagnée d’une hypoplasie du ligament collatéral médial de l’articulation du coude. Il existe trois types de luxation :  Type 1 : luxation latérale ou caudo-latérale de la tête du radius, avec un ulna en position physiologique.  Type 2 (le plus fréquent) : luxation et rotation externe de l’ulna.  Type 3 : luxation du radius et de l’ulna, associée à une laxité articulaire généralisée, ainsi qu’à de multiples déformations ostéo-articulaires congénitales. L’agénésie du radius fait également partie de cette maladie mais est décrite dans une autre fiche.

à savoir
Il s’agit d’une déformation souvent bilatérale des surfaces articulaires des extrémités proximales du radius et de l’ulna, accompagnée d’une hypoplasie du ligament collatéral médial de l’articulation du coude. Il existe trois types de luxation :
- Type 1 : luxation latérale ou caudo-latérale de la tête radiale, avec l’ulna en position physiologique.
- Type 2 (le plus fréquent) : luxation et rotation externe de l’ulna.
- Type 3 : luxation du radius et de l’ulna, associée à une laxité articulaire généralisée, ainsi qu’à de multiples déformations ostéo-articulaires congénitales.
L’agénésie du radius fait également partie de cette maladie mais est décrite dans une autre fiche.
La luxation congénitale du coude entraîne une boiterie associée à une déformation du coude et une diminution de l’amplitude articulaire. Le pronostic est bon pour le type 2 et plus réservé pour les types 1 et 3. Il est meilleur chez les races de petite taille. Le traitement réducteur chirurgical se fait via des techniques de stabilisation par brochage transarticulaire ou à l’aide d’un fixateur externe.

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

Boiterie associée à une déformation du coude et une diminution de l’amplitude articulaire chez un chiot de race prédisposée.

Fréquence

Elevée, représente 15-20 % des boiteries non traumatiques du coude chez le jeune.

Signes cliniques

• Apparition des signes cliniques à 3-6 semaines d’âge.
• Difficultés locomotrices sévères.
• Déformation au niveau du coude avec un déplacement latéral de l’épiphyse proximale de l’ulna, une amyotrophie et une diminution de l’amplitude articulaire
• Boiterie plus ou moins marquée.

Méthodes de diagnostics

1. Clinique.

2. Radiographie : confirmer le diagnostic, préciser le type de luxation, évaluer d’éventuelles anomalies articulaires pouvant prédisposer à la luxation, et faire un bilan des éventuels remaniements articulaires (arthrose, remodelage des épicondyles huméraux, de la fosse olécranienne, de l’incisure trochléaire).

Diagnostic différentiel

• Dysplasie du coude.

• Traumatisme.

Pronostics

Bon pour le type 2, plus réservé pour les types 1 et 3.

Meilleur chez les races de petite taille.

Traitements

Traitement chirurgical le plus précoce possible : réduction manuelle le plus souvent impossible, donc réduction chirurgicale par des techniques de stabilisation par brochage transarticulaire ou à l’aide d’un fixateur externe.

Tableau génétique

Transmission

Composante héréditaire suspectée mais non démontrée.

Mode de transmission
Le gène muté et sa mutation
Possibilité d'un test ADN

Non