Mélanome de la cavité orale


Photo illustrative, ce chien n’est pas malade

Oral melanoma.

aussi appelée Mélanome malin oral ; mélanosarcome de la cavité orale ; mélanoblastome de la cavité orale.

·         Tumeur maligne des mélanocytes de la muqueuse de la cavité orale.

#SYSTÈME DIGESTIF

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

Chien âgé d’une race prédisposée présentant une masse dans la cavité orale.

Fréquence

Très rare.
Tumeur de la cavité orale la plus fréquente du chien.

Signes cliniques

• Localisations préférentielles par ordre décroissant de fréquence : gencives, lèvres, langue, palais dur.
• Masse de taille de plus souvent inférieure à 3 centimètres et généralement pigmentée.
• Halitose.
• Saignement de la bouche.
• Adénomégalie.
• Difficultés respiratoires en lien avec les métastases pulmonaires.

Méthodes de diagnostics

1. Signes cliniques.
2. Cytoponction.
3. Analyse histopathologique.
4. Réalisation d’un bilan d’extension comprenant une radiographie thoracique et une échographie abdominale afin de mettre en évidence d’éventuelles métastases.

Diagnostic différentiel

• Autres tumeurs de la cavité orale : fibrosarcome, carcinome épidermoïde, fibrome odontogène, améloblastome.
• Kyste.
• Granulome.

Pronostics

• Mauvais.
• Tumeur très invasive et qui métastase rapidement.
• La médiane de survie des chiens traités par la chirurgie uniquement est de 150 à 318 jours avec un taux de survie à un an de moins de 35

Traitements

·         Traitement de première intention par exérèse chirurgicale, elle peut être associée à de la chimiothérapie pour gérer les métastases.

Tableau génétique

Transmission

• Prédisposition raciale.

Mode de transmission
Le gène muté et sa mutation
Possibilité d'un test ADN

Non

Conseil aux éleveurs

·         La tumeur survient le plus souvent chez un animal âgé. Il est le plus souvent impossible d’adapter sa conduite de la reproduction en fonction de cette affection.