Mucinose cutané


Photo illustrative, ce chien n’est pas malade

Cutaneous mucinosis, hereditary cutaneous hyaluronosis

aussi appelée Mucinose idiopathique

Dermatose se caractérisant par l’accumulation ou le dépôt excessif de mucine (glycosaminoglycanes) dans le derme. La mucine, produite par les fibroblastes est un composant physiologique de la substance fondamentale du derme.

#SYSTÈME CUTANÉ

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

  • A-E
  • F-J
  • K-O
  • P-T
  • U-Z

Suspicion

Signes cliniques chez un Shar-Peï de moins d’un an.

Fréquence

Dépend des lignées.

Signes cliniques

• Forme généralisée :
– Peau épaissie et molle,
– Plis de peau développés,
– Alopécie étendue,
– Présence de vésicules.

• Forme localisée papuleuse :
– Vésicules et bulles contenant de la mucine présentes entre les poils,
– Localisation préférentielle : membres, joues, cou.

• Pas de prurit.

Méthodes de diagnostics

1. Signes cliniques.

2. Cytologie.

3. Examen histologique.

Diagnostic différentiel

Myxœdème associée à une hypothyroïdie.

Pronostics

Bon, maladie esthétique, il est possible que les chiens s’améliorent spontanément avec l’âge.

Traitements

La mucinose cutanée du Shar-Peï peut régresser spontanément avec l’âge (entre 2 et 5 ans).

Il est conseillé de traiter les formes sévères de mucinose cutanée.

Le traitement repose sur l’utilisation de corticoïdes à dose anti-inflammatoire, ils agiraient sur les fibroblastes en réduisant la production de mucine.

Tableau génétique

Transmission

Transmission héréditaire démontrée.

Mode de transmission

Transmission héréditaire autosomique.

Le gène muté et sa mutation

Des études ont montré une anomalie dans le métabolisme de l’acide hyaluronique associé au gène HSA2 (hyaluronan-synthase, enzyme impliquée dans la synthèse de l’acide hyaluronique).

Une transcription excessive du gène codant l’HAS2 (due à un CNV : copy number variant) serait responsable de la mucinose du Shar-Peï.

Possibilité d'un test ADN

Non

Conseil aux éleveurs

Eviter de sélectionner les chiens présentant un phénotype extrême de plis pour la reproduction.