Mucopolysaccharidose de type VII

Mucopolysaccharidosis VII, MPS VII, Sly’s syndrome

aussi appelée Syndrome de Sly

#SYSTÈME VISUEL #SYSTÈME NERVEUX #SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE #SYSTÈME LYMPHATIQUE #SYSTÈME HÉMATOPOÏÉTIQUE #SYSTÈME IMMUNITAIRE #SYSTÈME ENDOCRINIEN #SYSTÈME DIGESTIF #SYSTÈME CUTANÉ #SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

  • A-E
  • F-J
  • K-O
  • P-T
  • U-Z

Fréquence

Signes cliniques

• Retard de croissance.
• Dysmorphisme facial et du squelette axial.
• Port d’oreilles anormalement bas.
• Laxité ligamentaire avec crépitations et luxation ou sub-luxation de nombreuses articulations.
• Gonflements articulaires.
• Opacification cornéenne bilatérale.
• Distension abdominale par hépatomégalie.
• Paraparésie.
• Décubitus sternal après quelques semaines à mois d’évolution.

Méthodes de diagnostics

1. Épidémiologie et clinique.
2. Radiographies : dysplasies épiphysaires, effusions articulaires, fusion vertébrale, luxations et sub-luxations, hépatomégalie, éventuelles cardiomégalie et hypoplasie trachéale.
3. Échocardiographie : anomalies cardiaques variables (insuffisance mitrale, persistance du canal artériel).
4. Frottis sanguin coloré au bleu de toluidine : granules azurophiles (corps de Alder-Reilly) au sein des lymphocytes et des granulocytes neutrophiles.
5. Analyse au bleu de toluidine et électrophorèse urinaire : présence de mucopolysaccharides, notamment de chondroïtine sulfate, dans les urines.
6. Mesure de l’activité de la β-D-glucuronidase : diminution marquée.
7. Histologie sur biopsies de divers tissus (peau, foie, rate, rein…) : vacuoles intra-cytoplasmiques avec des inclusions contenant un matériel granuleux ou lamellaire (« corps zébré ») au sein de nombreux types cellulaires.
8. Examen nécropsique : amincissement des corticales des os longs, érosions articulaires, épaississement des valvules cardiaques.
9. Test génétique (si disponible pour la race considérée).
10. Histologie post mortem : vacuoles intra-cytoplasmiques avec des inclusions contenant un matériel granuleux ou lamellaire au niveau des neurones du système nerveux central.

Pronostics

• Mauvais.
• Les animaux perdent leur capacité ambulatoire quelques semaines à quelques mois après le début des signes cliniques.
• En général, les chiots meurent ou sont euthanasiés au bout de quelques mois.

Traitements

• Absence de traitement spécifique.
• La thérapie génique par injection intra-thécale d’un vecteur exprimant la β-D-glucuronidase permettrait d’augmenter l’activité de cette enzyme au niveau de l’encéphale, de limiter le stockage de mucopolysaccharides et d’améliorer temporairement les signes cliniques.

Tableau génétique

Transmission

Transmission héréditaire démontrée.

Mode de transmission

Mode autosomique récessif.

Le gène muté et sa mutation

• Locus : gène GUSB (Glucuronidase Beta) porté par le chromosome 6.
• Mutation :
o Chez le Berger Allemand : c.559G>A.
o Chez le Terrier Brésilien : c.866C>T.

Possibilité d'un test ADN

Oui.

Conseil aux éleveurs

Chez le Berger Allemand et le Terrier Brésilien : écarter les animaux atteints de la reproduction, dépister par test ADN les reproducteurs et proscrire les accouplements entre hétérozygotes (porteurs sains).