Parakératose nasale héréditaire du retriever du labrador


Photo illustrative, ce chien n’est pas malade

Hereditary nasal parakeratosis

Trouble héréditaire de la kératogenèse chez le Labrador, caractérisé par une hyperkératose du dessus de la truffe.

#SYSTÈME CUTANÉ

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

  • A-E
  • F-J
  • K-O
  • P-T
  • U-Z

Suspicion

Signes cliniques chez un jeune Labrador entre 6 et 12 mois.

Fréquence

Rare.

Signes cliniques

• Épaississement de la truffe.
• Accumulation de débris kératinisés adhérents au niveau de la face dorsale de la truffe.
• Croûtes, érosion, ulcération, fissuration et dépigmentation possibles de la truffe.
• Absence de prurit et de douleur.
• Possibilité de lésions squameuses et croûteuses au niveau du chanfrein.
• Parfois hyperkératose des coussinets.

Méthodes de diagnostics

1. Clinique.

2. Analyse histopathologique.

3. Diagnostic génétique.

Diagnostic différentiel

• Maladie de Carré.

• Leishmaniose.

• Pyodermite des jonctions cutanéo-muqueuses.

• Lupus cutané nasal.

• Lupus érythémateux aigu disséminé.

• Lupus érythémateux discoïde.

• Pemphigus foliacé.

• Pemphigus érythémateux.

• Érythème nécrolytique migrant.

• Dermatose améliorée par le zinc.

• Ichtyose.

• Séborrhée primaire idiopathique.

• Dermatite lichénoïde idiopathique.

• Hyperkératose nasale du chien âgé.

• Lymphome T épithéliotrope.

Pronostics

Absence de traitement curatif, mais sans conséquence sur la survie de l’animal.

Traitements

L’exposition au froid et à l’humidité peuvent aggraver les lésions.

Absence de traitement curatif.

Des applications de propylène glycol (dilué à 50/50 dans de l’eau), de vaseline officinale ou de vitamine E donnent de bons résultats, à raison de 2 à 3 traitements par jour à vie.

Une corticothérapie par voie orale peut aussi être mise en place : cependant, il convient d’évaluer le rapport risque/bénéfice pour une dermatose « esthétique ».

Tableau génétique

Transmission

Transmission héréditaire démontrée.

Mode de transmission

Transmission selon le mode autosomique récessif.

Le gène muté et sa mutation

Gène en cause : SUV39H2 (Suppressor Of Variegation 3-9 Homolog 2).

Possibilité d'un test ADN

Oui

Conseil aux éleveurs

Exclure les chiens atteints de la reproduction, dépistage des reproducteurs et éviter les accouplements entre porteurs sains.