Phemphigus érythémateux

Pemphigus erythematosus

Dermatose auto-immune pouvant être considérée comme une forme bénigne du pemphigus foliacé.

#SYSTÈME CUTANÉ

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

  • A-E
  • F-J
  • K-O
  • P-T
  • U-Z

Suspicion

Signes cliniques chez un chien race prédisposée et d’âge moyen (4.5ans).

Fréquence

Assez fréquente.

Signes cliniques

• Localisation préférentielle : chanfrein, périoculaire, pavillons auriculaires.
• Erosions.
• Squames.
• Croûtes.
• Prurit.
• Dépigmentation nasale.
• Hyperkératose des coussinets possible.

Méthodes de diagnostics

1. Clinique.

2. Cytologie.

3. Examen histologique.

4. Dosages des anticorps antinucléaires.

5. Immunofluorescence ou immunohistochimie (échantillon de biopsie cutanée), des résultats positifs doivent être confirmés histologiquement.

Diagnostic différentiel

• Démodécie.

• Pyodermite nasale.

• Dermatophytose.

• Lupus érythémateux discoïde.

• Pemphigus foliacé.

• Dermatomyosite.

• Syndrome uvéo-cutané.

• Dermatose répondant à l’administration de zinc.

• Lymphome T épithéliotrope.

Pronostics

Bon même en l’absence de traitement, car les lésions sont souvent localisées.

Traitements

Le soleil peut aggraver les lésions, éviter l’exposition des chiens au soleil.

Un traitement symptomatique peut être associé au traitement spécifique. Ce dernier varie selon la gravité des cas.

Pour les cas bénins, des applications topiques de corticoïdes peuvent être efficaces.

Pour les cas plus graves le traitement topique doit être associé à un traitement systémique (médicaments immunosuppresseurs stéroïdiens ou non stéroïdiens selon la tolérance de l’animal).

Tableau génétique

Transmission

Prédispositon raciale.

Mode de transmission
Le gène muté et sa mutation
Possibilité d'un test ADN

Non