Rupture du ligament croisé crânial


Photo illustrative, ce chien n’est pas malade

Cranial cruciate ligament rupture

aussi appelée /

Affection le plus souvent d’origine dégénérative, parfois traumatique, caractérisée par un défaut d’apport vasculaire à l’intérieur du ligament à l’origine d’une ischémie fragilisant le ligament et conduisant à sa rupture totale ou partielle.

#SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE

à savoir
Il s’agit d’une affection le plus souvent d’origine dégénérative, parfois traumatique, caractérisée par un défaut d’apport vasculaire à l’intérieur du ligament à l’origine d’une ischémie fragilisant le ligament et conduisant à sa rupture totale ou partielle. Elle entraîne une boiterie postérieure franche associée à un gonflement douloureux du grasset. Le pronostic est favorable en cas de traitement médical et chirurgical précoce sinon il est plus réservé.

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

Boiterie d’un membre postérieur associé à un gonflement douloureux du grasset chez un chien adulte voire âgé de race prédisposée.

Fréquence

Cause la plus fréquente de boiterie du membre postérieur chez le chien.

Signes cliniques

• Apparition des signes cliniques entre 1 et 9 ans d’âge.
• Boiterie franche d’un membre postérieur.
• Douleur.
• Gonflement du grasset.
• Amyotrophie.

Méthodes de diagnostics

1. Clinique : signes du tiroir direct et indirect.

2. Radiographie du grasset : subluxation tibiale crâniale, arthrose.

3. Ponction articulaire de liquide synovial et analyse : polyglobulie en cas de rupture partielle récente.

4. Imagerie en coupe par résonnance magnétique : lésions méniscales, ruptures ligamentaires, érosions du cartilage articulaire, fragmentations ostéochondrales, épanchements.

5. Arthroscopie : fissures cartilagineuses, souris articulaire, ostéophytes sur les lèvres trochléaires, sur la patelle, dans la fosse intercondylienne, inflammation capsulaire, distension ligamentaire, rupture partielle ou totale, lésions méniscales, lésions tendineuses du muscle quadriceps et du ligament patellaire (distension, hématome, fibrose, adhérences).

Diagnostic différentiel

• Luxation de la patelle.

• Maladie de Legg-Calvé-Perthes.

• Dysplasie coxo-fémorale.

• Fracture.

• Entorse.

• Tendinite.

• Arthrite.

• Ostéomyélite.

Pronostics

Favorable en cas de traitement chirurgical précoce, sinon plus réservé.

Traitements

Traitement médical : antalgiques, corticoïdes.

Traitement chirurgical : ostéotomie tibiale (technique de nivellement du plateau tibial : TPLO, technique d’avancement de la crête tibiale : TTA) ou prothèse extra-capsulaire (technique de FLO : prothèse synthétique, prothèse de fascia lata).

Tableau génétique

Transmission

Prédisposition raciale démontrée.

Autres facteurs prédisposants : environnement, immunité, inflammation, obésité, sédentarité etc…

Mode de transmission
Le gène muté et sa mutation
Possibilité d'un test ADN

Non