Séborrhée primaire


Photo illustrative, ce chien n’est pas malade

Primary seborrhea

Trouble de la kératinisation probablement d’origine héréditaire.

#SYSTÈME CUTANÉ

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

Chien de moins d’un an, d’une race prédisposée et présentant les signes cliniques de la maladie.

Fréquence

Rare.

Signes cliniques

• Apparition des premiers signes cliniques chez le jeune, puis aggravation des symptômes avec l’âge.
• Poils ternes.
• Manchons pilaires.
• Croûtes.
• Peau grasse et à odeur nauséabonde.
• L’ensemble du corps est atteint mais les zones les plus concernées sont : les aisselles, le périnée, la face, les espaces interdigités, la partie ventrale du cou, l’abdomen, les plis cutanés.
• Otite externe cérumineuse fréquente.
• Infections cutanées et auriculaires secondaires.
• Prurit d’intensité variable.
• Erythème et alopécie possibles.

Méthodes de diagnostics

1- Par exclusion des autres hypothèses diagnostiques.

2- Biopsie cutanée pour une analyse histopathologique (non spécifique).

Diagnostic différentiel

• Ichtyose.

• Dysplasie épidermique.

• Adénite sébacée granulomateuse.

• Dermatose répondant à l’administration de vitamine A.

• Démodécie.

Pronostics

Absence de traitement curatif, mais faible impact de la maladie sur la survie de l’animal.

Un traitement symptomatique permet néanmoins de limiter la gravité des symptômes.

Traitements

Traitement uniquement symptomatique.

Tableau génétique

Transmission

Transmission héréditaire démontrée.

Mode de transmission

Transmission héréditaire démontrée chez le West Highland White Terrier.

Transmission selon le mode autosomique récessif.

Le gène muté et sa mutation
Possibilité d'un test ADN

Non

Conseil aux éleveurs

Les chiens affectés, ses parents ainsi que ses frères et sœurs doivent être exclus de la reproduction.