Succion des flancs


Photo illustrative, ce chien n’est pas malade

Flank sucking

Psychodermatose observée chez un chien qui, compulsivement suce et mâchonne bruyamment la peau de son flanc.

#SYSTÈME CUTANÉ

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

Clinique chez un jeune Dobermann.

Fréquence

Rare.

Signes cliniques

• Le chien peut rester plusieurs heures la tête tournée vers son flanc.
• La peau de cette région reste d’apparence normale.
• Aspiration du creux du flanc.
• Souvent un seul flanc concerné (le gauche).
• Lors des formes chroniques : apparition d’une lésion alopécique, présence de croûtes.

Méthodes de diagnostics

1. Clinique.

Diagnostic différentiel

• Folliculite localisée.

• Dermatite atopique.

• Hypersensibilité alimentaire.

Pronostics

Absence de traitement curatif, mais aucune influence sur la survie de l’animal.

Traitements

Des hypothèses suggèrent que les Dobermann « suceurs de flancs » seraient atteints d’une épilepsie psychomotrice.

Des thérapies à base de phénobarbital ont donné des résultats positifs.

Tableau génétique

Transmission

Prédispositon raciale.

Mode de transmission
Le gène muté et sa mutation
Possibilité d'un test ADN

Non

Conseil aux éleveurs

Exclure les chiens concernés de la reproduction.