Vitiligo


Photo illustrative, ce chien n’est pas malade

Vitiligo

Amélanose mélanocytopénique circonscrite causée par une destruction sélective des mélanocytes. Elle peut être héréditaire mais aussi être secondaire à une maladie auto-immune. Elle se traduit par une ou plusieurs zones maculaires de peau dépigmentée (leucodermie) et de poils dépigmentés (leucotrichie).

#SYSTÈME CUTANÉ

Races prédisposées

Découvrez chaque race en détails sur le portail SCC

Suspicion

Clinique chez un chien au début de l’âge adulte (6 mois à 3 ans) de race prédisposée.

Fréquence

Peu fréquente.

Signes cliniques

• Macule achromique affectant : la truffe, les lèvres, la face, la muqueuse buccale et parfois les coussinets.
• Conservation des dermatoglyphes.
• Pas de caractère inflammatoire.

Méthodes de diagnostics

1. Clinique.

2. Biopsie cutanée pour une analyse histopathologique.

Diagnostic différentiel

• Syndrome uvéo-cutané.
• Dépigmentation nasale.
• Lymphome cutané.
• Maladie auto-immune.

Pronostics

Pas de traitement curatif, mais pas d’incidence sur la survie de l’animal.

Traitements

Pas de traitement.

Tableau génétique

Transmission

Transmission héréditaire suspectée.

Mode de transmission
Le gène muté et sa mutation
Possibilité d'un test ADN

Non

Conseil aux éleveurs

Exclure les chiens concernés de la reproduction et si possible leurs apparentés directs.